Imperial Arts met en vente une collection NFT d’objets physiques ayant appartenu à Napoléon Bonaparte

Temps de lecture : 3 minutes

Imperial Arts met en vente une collection NFT d’objets physiques ayant appartenu à Napoléon Bonaparte

imperial arts

PARIS, 2 DECEMBRE 2021 – Imperial Arts organise la première vente aux enchères de NFTS liés à des biens personnels physiques ayant appartenus à Napoléon Bonaparte. Cette vente aux enchères inédite est réalisée à l’occasion du bicentenaire de la mort de Napoléon 1er, mais aussi du 216e anniversaire de la bataille d’Austerlitz et du 217e anniversaire du Sacre de l’Empereur.




Imperial Arts, leader international du marché des œuvres de la période du premier Empire Français, lance la première vente aux enchères de l’histoire à la fois physique et digitale en pariant sur la technologie NFT. Cinq objets historiques seront vendus en ligne à travers une vente en NFTs. La sélection unique sera mise en vente via la plateforme digitale OpenSea.




Cette mise en vente unique organisée par Imperial Arts concernera les objets suivants :

  • La canne de Napoléon Ier à Sainte-Hélène, témoignage unique de l’empereur à Sainte-Hélène, sa dernière demeure. Sculptée dans un os de baleine par un artisan Chinois sur l’ile de Sainte-Hélène, la canne possède un pommeau détachable qui permettait à l’empereur de pointer ses armées sur une carte. ;
  • Une tabatière en or ayant appartenu à Napoléon Ier, dans un état parfait et signé Jean-Baptiste Isabey, le plus grand portraitiste sur miniature de la période empire. De tels objets sont extrêmement rares, les seuls artefacts similaires se trouvant au Château de Versailles ou au musée de Fontainebleau ;
  • Une lettre manuscrite de Napoléon Ier au général comte Bertrand, son Grand Maréchal du Palais, qui suivît fidèlement Napoléon dans son exil ;
  • Un buste Impérial de Napoléon Ier, représentation officielle de l’Empereur de la période empire, en fonte attribuée à Vivant Denon.
  • Un portrait miniature de Napoléon Ier, peinture sur ivoire dans un boitier en bronze, représentant Napoléon en uniforme de colonel des chasseurs à cheval de la Garde, d’après le tableau peint par Robert Lefèvre.
imperial arts napoleon

Tous les détails de ces objets extraordinaires seront sur le site de la vente : napoleon.ovr.arteia.com

Exceptionnelle en soi, cette vente placée sous le signe des nouvelles technologies, et constitue un moment inédit : il s’agit de la première vente d’objets historiques certifiés par un NFT, un certificat digital de propriété infalsifiable. Pour cette vente, Imperial Arts utilise la solution d’authentification d’objets physique d’Arteïa.

Une puce NFC, programmée par Arteïa et liée de façon sécurisée à l’objet et/ou au certificat d’authenticité papier fourni par la galerie, permet de faire le lien entre l’objet et son double digital, enregistré dans une base de données sécurisée sur la blockchain. Il est ainsi enfin possible de vendre via NFT l’objet physique.

Tarik Bougherira, fondateur de la galerie Imperial Arts, déclare : « Nous sommes extrêmement fiers de lancer ce projet ambitieux et unique dans le marché de l’art, surtout à l’occasion d’une date aussi spéciale puisque trois fois anniversaire. Imperial Arts pose aujourd’hui un jalon de ce qui sera selon moi notre marché dans le futur. J’espère par ailleurs qu’à travers cette opération, nous pourrons transmettre la passion de la collection d’œuvres d’art à un nouveau public. »




La vente aux enchères débutera le 2 décembre 2021.

L’opération est accompagnée par Hashtag Avocats, Havas Sovereign Technologies et Arteïa :

  • Nous sommes fiers d’accompagner une telle opération doublement historique. D’abord par les objets mis en vente. Mais également de par la technologie Arteïa utilisée pour la vente. Grâce à un système de puce NFC sécurisées, chaque objet sera lui-même doté d’un clone digital qui permet la mise en vente via NFT. Ainsi, l’acheteur du NFT, certificat digital de propriété lié à ce double numérique, peut ensuite récupérer son objet physique. Cette solution permet à l’histoire Napoléoniene de revivre à l’heure du metaverse », explique Philippe Gellman, CEO d’Arteïa.

À propos de Imperial Arts

La galerie Imperial Art accompagne les amateurs d’antiquités dans leur passion et les conseille à constituer et enrichir leur(s) collection(s) par un large éventail de spécialités : tableaux, dessins, sculptures, mobilier, orfèvrerie et porcelaine d’art, souvenirs historiques, couvrant les périodes du XVIIIe et XIXe siècle, avec une prédilection pour la période faste de l’ère napoléonienne. Fort d’une solide expérience avec les arts décoratifs du « style Empire », et attentif à l’évolution du marché de l’Art, en particulier du marché asiatique, Imperial Art a ouvert une deuxième galerie dédiée aux arts français à Pékin.

A propos d’Arteïa

Arteïa propose depuis 2016 des solutions technologiques pour les artistes, galeries, collectionneurs et professionnels de l’art. Arteïa utilise la blockchain et sa solution unique d’authentification via puce NFC sécurisée pour faire le lien entre le monde physique et le monde digital, ouvrant la porte du Metaverse aux objets d’art et de collections. www.arteia.com




Articles similaires

Partagez autour de vous
Michaël
Michaël

Passionné par Bitcoin et les cryptomonnaies depuis 2017, je partage mes connaissances grâce à des articles, tutoriels et vidéos. J'ai créé ce blog pour aider à démocratiser les cryptomonnaies dans la sphère francophone.

Publications: 257

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Télécharger le guide du crypto-enthousiaste

X