cryptomonnaies vs or
Télécharger le navigateur BRAVE et commencez à gagner des BAT

Par Victor Argonov, Analyste, EXANTE

Le débat continue de faire rage quant à savoir quelle est la valeur la plus à même de protéger les investisseurs lors des périodes difficiles : les cryptomonnaies ou l’or.

Cryptomonnaies vs or

Les cryptomonnaies sont souvent comparées à l’or. Ces deux valeurs possèdent un certain nombre de qualités communes : une indépendance vis-à-vis des gouvernements, une émission limitée et les utilisateurs sont unanimes pour leur attribuer de la valeur. Ceci est particulièrement vrai dans le cas du bitcoin, la première cryptomonnaie, qui détient toujours le statut de « crypto par défaut », tout comme l’or reste considéré comme le principal métal précieux.

Cependant, les cryptomonnaies diffèrent aussi beaucoup des métaux : elles sont bien plus simples à échanger. L’or physique est extrêmement difficile à acheter, vendre ou échanger par-delà les frontières, et il est presque impossible de l’utiliser comme une monnaie légale. Les échanges d’or sont soumis à une lourde taxation, et nombreux sont ceux qui préfèrent investir dans des comptes de métaux précieux plutôt que dans l’or physique. Les cryptomonnaies, au contraire, sont faciles à acheter et à vendre et elles peuvent facilement être échangées au-delà des frontières. En outre, leur utilisation comme monnaie légale est de plus en plus courante.

Ces similitudes et ces différences entre les cryptomonnaies et les métaux précieux sont de notoriété publique. Cependant, une question cruciale demeure sans réponse : dans quelle mesure peuvent-elles faire office de valeur refuge, conservant leur valeur en temps de crise.

Considérations théoriques

Actuellement, l’un des arguments clé contre l’utilisation des cryptomonnaies en tant que valeur refuge est leur forte volatilité. Un BTC coûtait 0,1 $ en 2010, 1.000 $ fin 2013, 200 $ fin 2014, 19.000 $ fin 2017 et environ 7.000 $ aujourd’hui. Rien qu’en 2019, qui ne peut pas vraiment être considérée comme une année particulièrement volatile, son taux de change a fluctué selon un facteur de quatre, au cours de l’année. Les krachs sont monnaie courante sur ce marché et peu importe le moment où vous achetez des cryptomonnaies, vous n’avez aucune garantie que votre capital ne sera pas divisé par deux un mois après.

D’un autre côté, l’argument phare vous encourageant à conserver vos fonds en cryptomonnaies est leur tendance à voir leur valeur augmenter en même temps que le nombre de leurs utilisateurs. L’émission de cryptomonnaies est limitée par des algorithmes. Pour BTC, en particulier, elle est actuellement en diminution, ce qui minimise l’inflation. Pour le moment, seules quelques douzaines de millions de personnes sur Terre utilisent les cryptomonnaies, et leur nombre double chaque année. Même 2018, aussi désastreuse qu’elle ait été, a vu le nombre d’utilisateurs passer de 18 à 35 millions. Par ailleurs, la nouvelle clientèle potentielle, qui est immense, ajoutée à une faible inflation garantie, stimule généralement des taux de changes à la hausse, indépendamment du risque de voir des bulles apparaître.

Le nombre croissant d’utilisateurs de cryptomonnaies ne booste pas seulement leur taux de change et leur capitalisation, mais diminue aussi progressivement leur volatilité. Voici une rapide comparaison qui illustre néanmoins bien la situation.

Au cours des quatre années entre 2010 et 2013, le taux de change du BTC a changé de quatre ordres de grandeur, tandis qu’au cours des quatre années suivantes, comprenant la plongée de 2014 et l’énorme bulle de 2017, il n’a évolué que de deux ordres de grandeur. Il est vrai que même les faibles fluctuations de 2019 sont considérables comparées aux marchés boursiers et monétaires traditionnels, mais c’est une conséquence prévisible de la faible capitalisation du marché, qui est actuellement aux alentours de 200 milliards de dollars.

Même quand elles sont prises individuellement, les plus grandes compagnies mondiales comme Facebook ou Saudi Aramco ont une capitalisation boursière représentant plusieurs fois ce montant, tandis que celles des marchés boursiers et monétaires mondiaux ont plusieurs ordres de grandeur de cette capitalisation boursière. Alors, la volatilité actuelle des cryptomonnaies n’est peut-être simplement qu’un signe qu’elles n’en sont encore qu’à leurs balbutiements.

Preuves concrètes

Il existe plusieurs cas connus de cryptomonnaies servant de valeurs refuges, principalement lors de crises touchant les devises nationales. En 2018, les monnaies turques, argentines et vénézuéliennes ont connu des dévaluations spectaculaires. Alors qu’auparavant, dans des situations similaires, les citoyens de ces pays auraient tenté d’acheter des dollars, cette fois de nombreuses personnes se sont tournées vers les cryptomonnaies. À titre d’exemple, en août 2018, le nombre d’utilisateurs de cryptomonnaie en Turquie était le double du nombre moyen en Europe.

La protection offerte par les cryptomonnaies contre la dévaluation des monnaies fiduciaires ne se limite pas aux pays instables ayant une faible importance sur le marché mondial. Par exemple, les statistiques montrent que le taux de change du BTC augmente généralement quand celui du Yuan chinois diminue.

Cependant, aucun de ces exemples ne rend la cryptomonnaie exceptionnelle. Quand la monnaie fiduciaire d’un pays est dévaluée, toute autre devise peut alors faire office de valeur refuge pourvu qu’elle soit plus stable. Ce qui rend l’or particulier est que son rôle en tant que valeur refuge est universel. Non seulement il protège ses propriétaires contre la dévaluation de leur monnaie nationale, mais également contre les krachs boursiers. Le taux de change de l’or n’est pas particulièrement stable. Il connaît ses propres fluctuations, mais il est relativement indépendant vis-à-vis des mouvements des indices boursiers. Les cryptomonnaies possèdent-elles les mêmes avantages ? Non, comme le montre la pratique.

De 2014 à 2017, le taux de change du BTC a généralement suivi la direction des indices, avec souvent une bien plus grande amplitude. À l’automne 2018, la situation a brièvement semblé changer. La bulle de 2017 avait déjà dégonflé et la volatilité des valeurs numériques avait diminué de plusieurs ordres de grandeur (comme c’est généralement le cas après une bulle). Quand les marchés américains ont commencé à baisser en valeur en raison de la guerre commerciale avec la Chine, BTC n’a pas suivi la tendance du marché et a donc servi de valeur refuge.

cryptomonnaies vs or

Cependant, il a été incapable de consolider ce rôle. Dès le mois de novembre, un nouveau krach de cryptomonnaie a été suivi par le tristement célèbre « crypto winter ». Que ce soit un hasard ou un événement prévisible, il a à peu près coïncidé avec la plongée maximale de la bourse. Les indices ont récupéré grâce aux négociations entre les USA et la Chine du printemps 2019, et il en fut de même pour les cryptomonnaies.

Très risquées, mais une valeur refuge malgré tout ?

En général, les qualités de l’or et des cryptomonnaies en tant que valeurs refuges sont très différentes. Si vous avez peur que votre monnaie nationale connaisse l’inflation, la cryptomonnaie peut protéger votre capital. Mais, si vous êtes un investisseur boursier, attendez-vous à ce que les cryptomonnaies plongent également en cas de crise. La raison en est simple : malgré leurs avantages, les cryptomonnaies sont toujours considérées comme un actif très risqué par rapport aux actions et à l’or. Elles sont typiquement les valeurs dont les investisseurs essaient de se débarrasser au plus vite en temps de crise.

En revanche, sur le long terme, les cryptomonnaies restent une valeur refuge. Si vous n’avez pas peur des longues plongées des taux de change et n’avez pas tendance à vous débarrasser de tous vos actifs en cas de krach, vous serez probablement récompensé au fil des années. Bien qu’une croissance des cryptomonnaies sur le modèle de 2010-2013 soit improbable, il est attendu que leur taux de change soit multiplié dans les prochaines années. À ce jour, toutes les bulles apparues sur le marché des cryptomonnaies ont entrainé une croissance importante des taux de change. Par exemple, le taux du BTC à 3.000-4.000 $ au cours du « winter crypto » de 2018-2019 était largement supérieur à tous ceux des années précédant la bulle de 2017.

La seule chose qui pourrait sérieusement porter atteinte à la tendance mondiale positive des cryptomonnaies serait leur interdiction complète par des pays leaders. Cela semble cependant peu probable. Chaque année, de plus en plus de milieux financiers influents rejoignent le marché des cryptomonnaies, et ils ne sont pas prêts de le quitter.

La popularité croissante des cryptomonnaies finira par ralentir leur tendance à la hausse, mais elle diminuera aussi grandement leur volatilité et leur permettra de ressembler de plus en plus aux valeurs refuges traditionnelles telles que l’or. Quelle sera l’ampleur de leur similarité reste pour le moment impossible à dire.

Découvrez d’autres articles d’analyses des cryptos et de la blockchain

Cryptomonnaies vs or - qui offre une meilleure protection sur les marchés volatils ?
Suivez-moi
Cryptomonnaies vs or – qui offre une meilleure protection sur les marchés volatils ?
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

2
Laisser un commentaire

avatar
2 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
0 Auteurs du commentaire
Cryptomonnaies vs or – qui offre une meilleure protection sur les marchés volatils ? - L.฿.C.CCryptomonnaies vs or - qui offre une meilleure protection sur les marchés volatils ? | BlockBlog Auteurs de commentaires récents

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Notifier de
trackback

[…] Retrouver l’article original de Michaël ici: Lien Source […]

trackback

[…] Cryptomonnaies vs or – qui offre une meilleure protection sur les marchés volatils ? est apparu en premier sur […]