Preuve d'enjeu (PoS)

Introduction

Deuxième article d’une longue série sur les algorithmes de consensus, aujourd’hui nous allons parler de la preuve d’enjeu.

Cet article est une traduction partielle et libre de celui là.

Les algorithmes de consensus sont la base de toutes les chaînes de blocs / DAG1. Ils constituent la partie la plus importante des plateformes blockchain / DAG.

Sans eux (algorithmes de consensus), nous n’aurions qu’une base de données muette et immuable.

Nous listons ici (et dans les articles suivants) tous les principaux algorithmes de consensus et évaluerons leurs avantages et leurs inconvénients.

Si vous trouvez quelque chose qui manque ou qui ne va pas, dites-le dans les commentaires. En outre, l’article sera mis à jour régulièrement au fur et à mesure que j’étudie davantage ces algorithmes et leurs impacts économiques.

P.S. Cet article suppose que vous comprenez ce qu’est un algorithme de consensus et sa signification dans les blockchains.

Preuve d’enjeu

Également appelé preuve de participation ou Proof-of-stake (PoS) en anglais.

Avantages :

  • Faible consommation.
  • Plus cher à attaquer pour les attaquants.
  • Non susceptible aux économies d’échelle

Inconvénients :

  • « Nothing-at-stake problem » (rien en jeu)

Utilisé par : Ethereum (bientôt), Peercoin, Nxt, etc.

Explications :

La preuve d’enjeu a été créée comme une alternative à la preuve de travail (PdT), afin de résoudre les problèmes inhérents à cette dernière.

Ici, au lieu d’utiliser l’exploitation minière, vous devez avoir des stakes (pièces, coins) dans le système. Donc, si vous possédez 10 % des pièces(coin), votre probabilité d’extraire le bloc suivant sera de 10 %.

Le minage en PdT nécessite beaucoup de puissance de calcul pour exécuter différents calculs cryptographiques afin de résoudre ces derniers.

La puissance de calcul se traduit par une quantité importante d’électricité et de puissance nécessaire pour la preuve de travail.

En 2015, on estimait qu’une transaction Bitcoin nécessitait la quantité d’électricité nécessaire pour alimenter 1,57 foyers américains par jour. Ainsi, afin d’éviter le gaspillage d’énergie, le PoS a été introduit.

En PoS, un dollar est un dollar. Par exemple, considérons 10 000 mineurs, chacun d’eux dépensant 1 $ / min (87,6 M $ / an) peut avoir moins de puissance de hachage qu’un pool minier dépensant 10 000 $ / min (en dépit de dépenser également 87,6 M $ / an).

Mais dans le cas du PoS, vous ne pouvez pas utiliser tout à la fois. Ici, un dollar est un dollar. Ainsi, il n’est pas susceptible d’économies d’échelle.

En outre, attaquer un système PoS coûte plus cher qu’attaquer un système PoW (citation de Vlad Zamfir ci dessous)

Le profil de coût d’une attaque répétée à 51 % en PoW est comme si « votre batterie de serveurs ASIC était détruite par chaque tour supplémentaire ».

 


Cela signifie que vous perdez votre mise chaque fois que vous attaquez un système en PoS, alors qu’en PoW vous ne perdez pas votre équipement minier ni vos coins quand vous attaquez; au lieu de cela, vous vous contentez de rendre l’exécution difficile (attaquer un système en PoW).

Mais un problème qui peut se poser est le problème du «rien en jeu», dans lequel les générateurs de blocs n’ont rien à perdre en votant pour plusieurs historiques de chaînes de blocs (forks), empêchant ainsi la réalisation d’un consensus.

Preuve d'enjeu PoS
En PoS, vous pouvez miser sur vos actifs des deux côtés de la chaîne (problème du « rien en jeu »), alors qu’en PoW, vous ne pouvez pas exploiter les deux côtés (car c’est trop difficile).

Parce que contrairement aux systèmes de preuve de travail (où il faut beaucoup de calculs pour étendre une chaîne), travailler sur plusieurs chaînes est peu coûteux.

De nombreux projets ont tenté de résoudre ce problème de différentes manières (mentionnées dans les lectures suivantes).

Pour par exemple, comme indiqué ci-dessus, l’une des solutions consiste à punir les mauvais validateurs.

En savoir plus

Mes réseaux

Michaël

Passionné de cryptomonnaies et de blockchain depuis fin 2016, je partage mes connaissances grâce à des articles, tutoriels et vidéos sur cryptogains.fr, que j'ai créé pour aider à démocratiser les crypto-actifs dans la sphère francophone.
Les algorithmes de consensus : la preuve d'enjeu
Mes réseaux
Les algorithmes de consensus : la preuve d’enjeu

Notes

  1. Cliquez-ici pour la définition de DAG en Français
Partagez autour de vous
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Ledger Nano S - Le plus sécurisé des portefeuilles matériel
Étiqueté avec :    

Michaël

Passionné de cryptomonnaies et de blockchain depuis fin 2016, je partage mes connaissances grâce à des articles, tutoriels et vidéos sur cryptogains.fr, que j'ai créé pour aider à démocratiser les crypto-actifs dans la sphère francophone.